Pour le trouver, il faut un peu chercher : ne pas s’attendre à une énorme enseigne lumineuse ou à une devanture de 5 mètres de long.

Le Coup de Fouet, c’est le resto caché du côté de la rue des Martyrs. Pour preuve : je suis passée devant sans l’avoir vu : la faute à la camionnette, garée devant. Mais heureusement mon chevalier servant avait senti l'arnaque du camion...

En entrant, Steven nous invite chaleureusement à vous asseoir. On découvre un minuscule endroit : une vingtaine de couverts triés sur le volet. Bon ben là grande surprise ! Quand je rentre, j'aperçois mes amis, et le dit-Steven me lance : "salut Laurence". Et moi je réponds spontanément : "Mais je ne vous connais pas !". Et ben si, je le connais cet accueillant jeune homme. Il s'agit d'un copain de lycée (ça ne nous rajeunit pas !) qui a monté sa p'tite affaire et qui réussit plutôt bien.

Pour en revenir au restaurant, une petite ardoise nous signale que tout est fait maison. Et on la croit. Les amateurs de viandes apprécieront le pavé charolais, sa petite sauce roquefort, son gratin dauphinois... Et les vrais gourmands seront reconnaître le caramel croquant de toute tarte tatin qui se respecte. Le fondant au chocolat mettra tout le monde d’accord.

Le seul bémol : la taille du resto qui ne laisse pas de place à la spontanéité nocturne. La réservation est plus que conseillée !

Le petit + à découvrir : le livre d’or, fait maison, dans les toilettes...

Verdict : La douloureuse n'a même pas fait mal. Compter environ 25 euros par personne le soir pour un plat, un dessert et du vin.

Pocayaka dit « oui ».

Le Coup de fouet : 28 rue de la Tour d’Auvergne – 75009 Paris – 01 45 69 05 72 – métro Anvers ou Cadet

Le Coup de Fouet, un restaurant comme on aime où les courses sont faites pour la journée, « au panier » comme ils disent...