Samedi soir, j'ai récupéré mon M qui avait fuit Paris pour les montagnes enneigées ! Après un dîner placé sous le signe des sushis, je m'endors à poings fermés dans ses bras. Enfin presque...

Le reste de ce récit est un condensé des propos de mon amoureux, puisque je n'ai aucun souvenir de cette trépidante nuit !

Il semblerait que j'ai commencé à sérieusement remuer sous la couette, puis mes hurelemnts ont pris le dessus "ahhhhhhhhhhhhhhhh". Pour ceux qui me connaissent, je n'ai pas besoin de préciser le nombre de décibels. Pour les autres, sachez juste, que c'est assez impressionnant... J'aurai ensuite ajouté " enlève moi cette araignée..." Et M de réponde : "Y'a pas d'araignées". Et moi, de plus belle "Enlève la moi Ahhhhhhhhhhhhhhh".

Après avoir ôté l'araignée imaginaire, M pensait se coucher trankillou, mais c'était sans compter mon somnambulisme. Aux dire de M, je lui aurai demandé "Tu choisis quel moule? ". Il était encore tout perturbé, qu'il n'a pas tout compris et a répondu "Quoi, quel moule ?". Je ne me suis pas démontée, je lui ai rétorquée : "Tu veux quel moule à bisous ? Parce que tout dépend du moule.. Après t'as les bisous..."

Voilà, en substance, ce que M a vécu samedi soir, alors que cela faisait une semaine qu'il avait déserté le lit conjugal. Ceci dit, il est plutôt habitué à ce genre de discours nocturne. Ce que je ne vous ai pas dit, c'est qu'il m'arrive souvent de crier, de parler, de dialoguer en pleine nuit, yeux fermés ou ouverts, peu importe : parler en dormant, c'est mon dada !

Il y a quelques mois, M avait même décidé de noter mes dérapages oraux. Ça donnait ça : "Il est où le kof ? Tu sais le kof kof, le truc là. Le kof kof, il sert à coiffer les cheveux... Il est où ?".
Une autre fois, alors que nous campions, j'ai hurlé "Au secours". Pour la blague, je me suis réveillée à cause de mes cris. Le lendemain matin, nos voisins campeurs nous regardaient bizarrement...

Depuis, il a laissé tomber la prise de notes, mais j'ai peur qu'il adopte très bientôt les boules quiès pour pouvoir dormir en paix.