Allez hop hop hop, j'inaugure une nouvelle rubrique : le home made. Et oui, grosse lacune de mon blog : je ne vous ai jamais montré mes bidules fait maison. C'est que je ne fais pas que cuisiner avec mes deux mimines. Non non non. Et oui madame, j'ai plusieurs cordes à mon arc moa !!! Peinture sur verre, serviettage, tentative d'ourlet sur des pantalons...

Ce que je vais vous montrer, c'est un carnet de recettes customisé. Je m'explique. Avec des copinautes, on a fait une chaîne créative... Le but du jeu : créer un carnet de recette en l'envoyer à la personne que le hasard à désigné.

Alors je m'exécute. Vu que je ne suis pas une experte en déco manuelle, je me suis lancée dans du serviettage... Pour les néophytes, le serviettage consiste à recouvrir des objets à l'aide de vernis colle et de papier de soie, serviette, journal...

1Munie de d'un cahier à spirale, d'un pinceau plat, de vernis colle, de vitrificateur, de papier de soie, je me lance dans la grande aventure du serviettage. Comme vous le voyez sur la photo, j'ai choisi deux papiers : un vichy, qui s'inspire des nappes de brasseries, et un à pois, très tendance, très mode, très fashion, quoiiii !

2Bon allez, c'est là que les choses sérieuses commencent. Avec le pinceau, j'applique le vernis colle sur une petite surface du cahier et je pose délicatement un morceau des papier. Je repasse du vernis sur ce papier et je recommence l'opération jusqu'à recouvrir tout le cahier...

3Je colle, je colle, et je ne suis pas très satisfaite du résultat... Me vient une idée : faire des bandes de papier à pois et vichy et les coller en alternant. Allez zouuuuu, rien n'est perdu, je recolle par-dessus et j'obtiens un truc qui me plaît. Reste à faire pareil pour l'intérieur du cahier...
Le temps de séchage étant assez long (une bonne heure), j'ai mis 3 soirs à servietter l'ensemble du cahier. Et vu que ce cahier est destiné à être manipulé, j'ai vitrifié le tout pour que la déco résiste aux péripéties culinaires.

4Il manque quand même un truc, non ? Alors zouuuuu, je repars dans la boutique de déco dans l'idée de trouver quelque chose pour écrire en relief. La vendeuse me conseille la tulipe.
Késako ce machin ? Ben c'est une peinture relief que l'on peut appliquer sur du tissu, du bois, du carton, du métal... Il existe une multitude de couleurs.
Une fois rentrée chez moi avec cette fameuse tulipe qui m'a coûté la modique somme de 2 €, je me lance dans l'application. Mais comme je suis pas tarée, je teste avant sur une feuille pour voir si la tulipe est maniable. Et la réponse est oui !!!! La preuve en image :

Alors voilà si vous regardez bien, sur une couverture j'ai marqué "se souvenir des bonnes choses sucrées" et de l'autre côté, dans l'autre sens, j'ai écrit "se souvenir des bonnes choses salées"... Et pour inciter ma copinaute à écrire ses recettes, j'ai commencé la première page de chaque côté avec les recettes des cookies et d'une soupe que j'adore et qui me rappelle mon enfance : le velouté de courgettes à la vache-qui-rit. D'ailleurs je vous raconterai bientôt comment je fais cette recette...

Voilà voilà, en tout cas, faire ce carnet m'a donné plein d'idées pour Noël. J'ai comme dans l'idée que cette année, je vais faire pas mal de truc "with my own two hands"...

Edit du 5 novembre : une fée m'a glissé à l'oreille que ce serait chouette d'insérer les photos du carnet que j'ai reçu. Alors voili la splendide chose.

photo013xk5  photo016ee0