Même au bout du 4ème concert, Mathieu Boogaerts ne cesse de me surprendre.

Inqualifiable. Surprenant. Drôle. Bizarre. Doué. Il est tout ça à la fois. Et bien plus.

Sur scène il dépote comme on dit. Même si parfois on se demande s'il a vraiment les pieds sur terre.

La première partie m'a littéralement fait sourire : une chorale de 20 nanas, vêtues de t-shirt verts et de jean, qui chantent des chansons hongroises, françaises, japonaises... Le truc improbable quoi !

En tout cas, y'a pas à tortiller des fesses : les Matthieu avec un ou deux T, je les aime.

mathieu boogaerts