Il en est des jours où l'envie revient, mais le temps manque.

Il en est des jours où le temps est là, mais l'envie non.

Et pourtant pas un jour ne passe sans que je vienne te voir, toi, mon blog chéri. Je regarde l'absence d'écrits, de photos, de bla bla... Et je me dis que c'est dommage.

J'ai tenu la barre pendant 8 ans, et depuis plusieurs mois déjà, la vague m'emporte loin.

Pas si loin que ça cependant.

La vague du quotidien ne me lâche pas. Celle qui me fait soupirer à 21h parce que la journée est finie. Et pourtant j'ai toujours  le sentiment de n'avoir pas fait grand chose de la journée. Mais rien n'y fait, les paupières se ferment déjà, et le lendemain, une autre journée recommence.  

Je rêve d'une vaguelette, qui allongerait mes journées, réduirait mon temps de sommeil, allongerait celui de mes filles... Je la guette mais elle ne vient pas.

Au lieu d'attendre, il va falloir que j'agisse.

Avant que ce blog ne coule vers l'abyme des océans, j'ai envie de lui donner une seconde vie. De celle qui nous fait sourire. Qui nous fait espérer que perdre la bataille du temps, ce n'est pas perdre la guerre...

Je ne dépose pas les armes. Je me recharge, c'est tout. Et je reviens vous dire très vite si la guerre, je l'ai perdue... ou pas...