L'été est loin, l'odeur du soleil aussi.

Reste les souvenirs, ceux qui vous tiennent chaud au cœur quand il pleut dehors et parfois dedans...

Septembre est passé trop vite. Trop vite rangées, les affaires d'été. Trop vite oubliés, les petits plats légers. Où sont mes tongs, mes maillots de bain et paréos ? Où sont les gazpachos, abricot et Mojitos ? Peut-être dans le cartable de Lucie qui a vaillamment franchi les portes de la moyenne section. Une petite fille qui aime jouer à la maîtresse, faire des gâteaux au yaourt, dessiner de drôles de bonhommes avec des soleils au-dessus de leurs têtes... Juliette, ma fée aux yeux bleus, est une prêtresse de l'amour. Elle est divinement attachée à moi. Me dégaine des sourires à gogo. Et fait la tronche en public. J'adore la réserve que sa grande sœur n'a pas. C'est étonnant de constater qu'elles sont si différentes de caractère et pourtant si proches physiquement.

Octobre, le mois qui se la coule douce. Juliette a soufflé sa première bougie. Déjà... Le mois où tout est possible. Où on dort une heure de plus. A mi-chemin entre les vacances d'été et les fêtes de Noël, octobre, c'est l'un de mes mois préférés. Celui où les forêts se parent de rouge. Où les châtaignes se font belles pour être dévorées par mes soins. Le mois qui me rassure par ses couleurs et ses douces températures.

Novembre, c'est le mois qui me hante. Celui que je redoute. Le souvenir des absents est très (trop) présent. Mon humeur est au plus bas. J'aimerai tant voltiger comme une feuille et me poser ailleurs, où tout va mieux. Novembre c'est la course folle après le soleil qui se fait rare. La nuit à 17h30 qui me rattrape. Le sommeil qui ne me quitte pas. Et la nostalgie qui est là. J'ai hâte d'en finir avec ce mois-là...

D'ici quelques jours, je vous raconterai en photos les 3 mois qui me séparent de mon dernier message. 3 mois de jolis moments et de belles histoires.